Conseils et techniques

Comment devenir oenologiste ou œnologue ?

La vinification est à la fois un art et une science. Par conséquent, même si un diplôme n’est pas strictement requis et que de nombreux œnologues apprennent simplement par l’expérience de travail, un baccalauréat en œnologie ou en science alimentaire est un atout majeur pour bâtir une carrière. Un œnologue gère les différentes étapes de la production du vin, dont la fermentation, le vieillissement et la mise en bouteille. Ils peuvent également effectuer des tâches commerciales pour une cave, telles que les ventes et le marketing. L’achèvement d’un programme de licence dans un domaine comme l’œnologie, les sciences alimentaires ou la viticulture peut fournir la base pédagogique de ce cheminement de carrière. Certains aspirants œnologues apprennent le métier sur le tas. Des œnologues encadrent des techniciens de laboratoire qui analysent des échantillons de vin pendant qu’il vieillit. En fonction de la composition chimique d’un vin, les œnologues décident quand un vin peut être assemblé et mis en bouteille. Les droits supplémentaires peuvent varier selon la cave, mais peuvent inclure la tenue de registres de production, la rédaction de copies pour les étiquettes de bouteilles de vin, le développement de nouveaux vignobles et la vente aux distributeurs et aux clients. Comme pour de nombreuses carrières académiques, il existe de nombreuses opportunités dans le domaine de l’œnologie pour devenir master dans certaines spécialisations ; il se peut qu’un œnologue en particulier ait longuement travaillé avec le raisin, ou peut-être qu’ils deviennent des experts des types de sols et de la gestion du processus de maturation dans une région géographique spécifique. Certains deviennent professeurs, tandis que d’autres deviennent membres de diverses organisations professionnelles, qui travaillent à augmenter le taux de développement du marché des vins pour un certain marché régional. Pourtant, vous devez commencer par choisir un meilleur cours œnologie.  Cliquez sur https://cours-oenologie.com/ pour en savoir plus.

Les exigences pour pratiquer le métier d’un œnologiste 

Les vignerons doivent avoir des sens raffinés du goût et de l’odorat. La connaissance des cépages est également essentielle. Il est possible pour un œnologue d’apprendre sur le tas en travaillant à des postes de bas niveau et en devenant vigneron au fil du temps. L’achèvement d’un programme de licence en viticulture et œnologie (souvent désigné comme œnologie) peut fournir les connaissances scientifiques nécessaires à la fabrication du vin. Un programme d’études en sciences de l’alimentation comprenant des cours d’œnologie peut suffire. Les cours pertinents comprennent l’évaluation sensorielle du vin, la technologie du vin, la science du sol et la chimie organique. Des cours supplémentaires en affaires et en marketing peuvent être bénéfiques pour des postes dans certains petits établissements vinicoles, où les œnologues exercent des fonctions en dehors de la production. Les diplômés sont qualifiés pour des postes de niveau d’entrée, tels que assistant de cave ou technicien de laboratoire. Avec l’expérience, ces professionnels peuvent accéder à des postes d’œnologue. L’œnologie, c’est 50% d’apprentissage académique et 50% d’expérience pratique ; les deux voies de croissance potentielles sont essentielles et très longues. S’il est possible d’obtenir un placement chez un producteur de vin sur la base d’un baccalauréat ès arts, beaucoup exigeront en plus une maîtrise. Les petits producteurs indépendants sont parfois plus ouverts à un plus large éventail de candidats sur la base de critères d’acceptation moins exigeants. Cependant, ils exigeront toujours un apprentissage continu, des voyages dans le pays du candidat et des voyages de familiarisation à l’étranger ; cela permettra au candidat d’entamer un processus d’apprentissage qui ne se termine jamais.